{liste}

 

Sites et adresses

 

 

Danemark
Etudier au Dannemark

Etudier au Danemark

Cette brochure s'adresse aux étudiants non danois désireux de connaître les possibilités offertes au niveau de l'enseignement supérieur au Danemark.

Edité par le Ministère Royal des Affaires Etrangères du Danemark
Service de l'information
Asiatisk Plads 2, DK-1448 Copenhague K
Texte : Conférence Danoise des Présidents d'Universités
Rédaction : Flemming Axmark
Traduction : Elise Bøving
Conception graphique : Kay Rasmussen
Impression : A.O., Copenhague
Production : BJ, Frb., 2700
Reproduction permise avec ou sans
mention de la source

Etudier au DANEMARK

Cette brochure s'adresse aux étudiants non danois désireux de connaître les possibilités offertes au niveau de l'enseignement supérieur au Danemark. Son objectif est de tracer simplement quelques grandes lignes qui leur serviront de guide. Pour plus de détails, les étudiants sont invités à se reporter aux adresses des établissements, aux webs et au répertoire donnés aux chapitres VIII et IX.

I. L'enseignement supérieur au Danemark

A. Etablissements et programmes

Les quelques 130 établissements d'enseignement supérieur dispensent des cours et des programmes d'études de longueurs et de niveaux variés. On peut les classer en deux catégories, les universités et les écoles supérieures.

La première catégorie comprend cinq universités regroupant plusieurs facultés ; dix universités spécialisées dans l'ingénierie, les sciences vétérinaires, la pharmacie, les beauxarts, l'architecture et les hautes études commerciales ; et deux conservatoires supérieurs de musique. Ces établissements offrent un enseignement basé sur la recherche à tous les niveaux et sanctionné par des diplômes nationaux.

La seconde catégorie comprend plus de cent écoles spécialisées. Elles offrent en général des programmes à orientation professionnelle, de courte ou moyenne durée, dans les domaines de la formation des enseignants, des travailleurs sociaux, des kinésithérapeutes, des infirmières, des ingénieurs, des designers, des musiciens et autres professionnels de la musique, etc. La plupart de ces écoles sont de petits établissements spécialisés abritant de 400 à 600 étudiants et dispensant un seul ou quelques programmes d'études dans un domaine spécifique.

L'Etat finance et régit la plupart des établissements d'enseignement supérieur ; il existe très peu d'établissements privés.

En général, les programmes universitaires se composent d'un premier cycle de 3 ans aboutissant au diplôme de Bachelor, suivi d'un deuxième cycle de 2 ans menant au diplôme de Candidatus. La plupart des programmes sont autonomes et les étudiants choisissent leur spécialité dès le début des études. Le cycle menant au diplôme de Candidatus inclue 6 mois au moins de travail de thèse. Quelques disciplines (telles que médecine, médecine vétérinaire et pharmacie) ne décernent pas de Bachelor : seulement le Candidatus après 5 à 6 ans et demi d'études. Trois années d'études supervisées après le Candidatus conduisent au Ph.D. (doctorat).

Les programmes offerts par les Universités d'Aalborg et de Roskilde débutent par un cycle de base de 1 ou 2 ans servant de large introduction pluridisciplinaire à un cycle de cours spécialisés. Ces deux universités privilégient le travail de groupe axé sur la solution de problèmes et l'étude de projets.

La plupart des programmes dispensés dans les écoles durent 3 ou 4 ans. Ils sont à orientation professionnelle et incluent normalement des stages de formation pratique. Les critères généraux d'admission sont identiques à ceux demandés pour les cours universitaires. Certains pays placent ce genre de cours dans le cadre universitaire ; le Danemark, pour sa part, les a toujours encadrés dans des écoles spécialisées.

En plus des programmes d'études menant aux diplômes nationaux, les établissements danois offrent les cours dans le cadre de l'enseignement ouvert.

Les établissements danois d'enseignement supérieur misent sur l'indépendance et la participation active de leurs étudiants. Outre les cours traditionnels, l'enseignement comprend des séminaires et des groupes de travail qui demandent la contribution active de tous les étudiants. Une partie des études porte sur un projet et des travaux de recherchespersonnels.

L'année universitaire est divisée en deux : le semestre d'automne (d'aoûtseptembre à fin décembre) et le semestre de printemps (de janvierfévrier à maijuin). Les examens ont lieu en janvier et en juin.

Les établissements danois ne chargent en général pas les étudiants pour les programmes d'études réguliers. La participation aux programmes d'enseignement ouvert est payante.

B. Cours donnés dans une autre langue que le danois

La langue habituellement utilisée dans l'enseignement est le danois, mais un nombre croissant d'établissements offrent certains cours traditionnels en anglais ou dans une autre langue étrangère ou passent des accords spéciaux avec les étudiants non danois. Quoi qu'il en soit, les possibilités offertes pour suivre tous les cours menant à un diplôme dans une autre langue que le danois restent encore très limitées. Pour plus d'informations sur les cours en d'autres langues, se renseigner auprès des établissements mêmes (voir liste d'adresses et de webs).

Affilié à l'Université de Copenhague, le DiS (Denmark's International Study Program) offre des cours payants donnés en anglais aux étudiants qui désirent passer un ou deux semestres au Danemark pour y étudier notamment les lettres, les sciences humaines et les sciences sociales, le commerce international, l'architecture et le design, la biologie marine et l'écologie, l'ingénierie et les matières sur l'environnement. Faire envoyer les demandes par l'intermédiaire d'une université ou d'une école ayant conclu un accord avec DiS aux EtatsUnis, au Canada et en Australie. Pour plus d'informations s'adresser à DiS (voir liste d'adresses).

II. Conditions d'admission

A. Inscription normale

Conditions générales d'admission

Les étudiants étrangers qui désirent obtenir un diplôme d'un établissement d'enseignement supérieur au Danemark sont soumis aux mêmes conditions d'admission que les étudiants danois. Leur demande sera examinée s'ils peuvent justifier de connaissances suffisantes en danois et détiennent soit un examen de qualification danois soit d'autres qualifications reconnues ou évaluées comparables aux critères d'inscription danois. En voici quelques exemples :

diplômes et certificats sanctionnant les études du second degré émis par les pays nordiques, les Etatsmembres de l'UE et les autres pays qui ont signé la Convention européenne sur l'équivalence des diplômes conduisant à l'admission aux universités ;

baccalauréats international et européen ;

diplômes émis par les « High Schools » des EtatsUnis avec en supplément soit 2 ans max. d'études dans des matières pertinentes auprès d'une université ou école supérieure soit trois « Advanced Placement Examinations » dans des matières pertinentes avec une note de 3 ou plus. Ceci s'applique aussi aux candidats titulaires d'un diplôme émis par une « High School » d'un pays avec système d'enseignement similaire ; et

diplômes de Bachelor dans les sujets pertinents émis par les universités du Bangladesh, de l'Inde, du Pakistan et des Philippines.

Chaque établissement décide de l'admission. Pour plus d'informations sur les conditions d'admission et les tests supplémentaires, s'adresser directement aux services d'inscription des établissements.

Conditions spécifiques d'admission

Il ne suffit pas toujours de remplir les conditions générales d'admission pour être admis à suivre un programme donné. De nombreux cours exigent des conditions spécifiques telle qu'une combinaison de sujets donnée ou une note minimale dans certaines matières.

Critères linguistiques

De bonnes connaissances en danois et en anglais avec preuves à l'appui sont une condition préalable nécessaire à l'admission de tous les étudiants au Danemark. Les étudiants originaires d'un pays non nordique doivent passer un test en danois. Le test exigé est en général Danskprøve 2 (le test danois 2) délivré par Studieskolen ou un test équivalent. Le test comprend un écrit et un oral. L'inscription aux tests et les cours préparatoires ont lieu à Studieskolen (voir liste d'adresses). Les étudiants qui déposent une demande d'admission pour août ou septembre doivent avoir passé le test danois au plus tard en mai ou juin.

Le numerus clausus

Chaque établissement fixe le nombre de places disponibles dans la plupart des disciplines. Le Ministère de l'éducation nationale régule l'admission dans les domaines tels que la médecine, la formation des enseignants et celle des éducateurs. En 1995, 60.000 étudiants environ ont déposé une demande et quelques 40.000 ont été admis. Lorsqu'il y a plus de candidats que de places disponibles, les candidats sont en général admis suivant le système cidessous :

Les places disponibles sont réparties selon deux quotas. Les places du premier quota sont distribuées aux candidats titulaires d'examens de qualification danois basés sur la moyenne des notes obtenues à l'examen en fin du niveau secondaire.

Les places du second quota sont attribuées par l'établissement sur les bases d'une évaluation personnelle. Les candidats titulaires d'un examen de qualification international ou étranger sont aussi admis par le biais de ce quota.

Quelques établissements, y compris l'Académie royale danoise des beauxarts, les Conservatoires supérieurs de musique et l'Ecole supérieure de journalisme au Danemark possèdent leurs propres tests d'aptitude.

Demandes d'admission et dates limites

Quelle que soit leur nationalité, les étudiants titulaires d'examens étrangers devront envoyer leur demande en respectant les dates limites cidessous :

pour admission aoûtseptembre : le 15 mars,
pour admission janvierfévrier : le 1er septembre.

Pour obtenir les formulaires de demande, s'adresser aux établissements danois d'enseignement supérieur (voir liste d'adresses) 2 mois environ avant les dates limites.

B. Etudiants en mobilité

Pour suivre des cours avancés d'une durée de 3 à 12 mois dans un établissement danois d'enseignement supérieur tout en restant dans le cadre de formation de leur pays d'origine, les étudiants devront déposer une demande d'étudiant en mobilité soit individuellement (appelé candidat libre) soit selon les termes d'un accord d'échange officiel (tel que Socrates/Erasmus ou accord bilatéral). Les candidats doivent être inscrits dans un établissement d'enseignement supérieur en dehors du Danemark et avoir effectué des études correspondant à un an au moins d'enseignement supérieur dans un établissement danois. Les étudiants en mobilité ne doivent pas passer de test de danois, mais certains établissements en demandent une bonne connaissance en tant que langue de travail ou leur recommandent de suivre des cours de danois. De nombreux établissements offrent des cours de langue intensifs avant le début du semestre.

Les étudiants en mobilité potentiels doivent en général déposer leur demande auprès du service international de l'établissement danois ou auprès de l'établissement de leur pays, si la visite fait partie d'un programme d'échange

officiel.

C. Etudiants Ph.D.

Les conditions d'entrée habituelles aux programmes Ph.D. au Danemark sont le diplôme danois de Candidatus ou un niveau universitaire équivalent. Bien que le danois soit la langue de travail des universités au Danemark, les programmes Ph.D. utilisent de plus en plus l'anglais ; les étudiants de langue anglaise peuvent donc en principe obtenir un diplôme de Ph.D. dans la plupart des matières enseignées à une université danoise sans connaître le danois. Vu que chaque programme Ph.D. est établi de prime abord par le département ou la faculté de l'université hôte, les étudiants étrangers sont priés d'adresser toutes les questions concernant les conditions d'inscription ou de visite à la faculté ou au département concerné.

Avant de déposer leur demande d'admission au programme Ph.D., les étudiants étrangers devront passer un accord avec un chercheur universitaire pour qu'il accepte de superviser leurs études qui conduisent au doctorat.

Il existe très peu de bourses d'état destinées aux étudiants Ph.D. étrangers et les allocations privées sont rares. Presque tous les étudiants étrangers auront donc besoin de fonds externes pour couvrir leurs dépenses personnelles. Ils devront aussi négocier individuellement les conditions financières pour être acceptés comme étudiant Ph.D., vu que chaque université a un financement et des régulations différentes.

III. Carte de séjour

Les étudiants venant des autres pays nordiques n'ont pas besoin de carte de séjour pour suivre des études au Danemark. En ce qui concerne les étudiants des autres nationalités, ils n'ont besoin d'une carte que si leur séjour dure plus de 3 mois. Si le séjour est plus court, seuls les ressortissants de certains pays auront besoin d'un visa.

A. Etudiants venant de pays non nordiques de l'UE

Les étudiants en provenance de pays non nordiques de l'UE admis à un établissement de formation supérieure danois reconnue ont droit à une « Carte de séjour pour ressortissant d'un Etatmembre de l'UE » pendant la durée de leurs études. L'étudiant devra justifier d'une assurancemaladie si nécessaire (voir chapitre V) et de moyens financiers suffisants pour couvrir ses dépenses. L'établissement danois pourra éventuellement aider les étudiants admis à déposer leur demande de carte de séjour.

B. Etudiants venant d'autres pays

Pour faire des études au Danemark, ces étudiants devront obtenir l'admission à l'établissement d'enseignement supérieur avant de déposer leur demande de carte de séjour auprès de la mission diplomatique danoise de leur pays d'origine. Ils doivent avoir leur carte de séjour en main à l'arrivée au Danemark. Un étudiant ne pourra obtenir la carte de séjour dans le seul but d'apprendre le danois. Il ne pourra pas non plus profiter d'un passage ou d'un séjour temporaire au Danemark pour demander sa carte de séjour : il faut qu'il fasse cette démarche dans son propre pays.

Pour obtenir une carte de séjour, l'étudiant devra justifier qu'il a les moyens financiers pour couvrir les frais de son séjour.

IV. Permis de travail

Les étudiants venant des autres pays nordiques et des Etatsmembres de l'UE peuvent travailler au Danemark sans permis de travail.

Les étudiants venant d'autres pays ne peuvent prendre de travail rémunéré sans permis de travail. La demande de permis de travail doit être déposée auprès de la mission diplomatique danoise du pays d'origine de l'étudiant avant son départ pour le Danemark. Le permis de travail n'est en général pas accordé aux personnes titulaires d'une carte de séjour au Danemark en vue d'y poursuivre des études.

V. Soins médicaux

Toute personne séjournant au Danemark a droit aux traitements hospitaliers d'urgence en toute gratuité.

A. Etudiants sans carte de séjour

Les étudiants venant des autres pays nordiques et du RoyaumeUni ont droit aux services médicaux d'urgence au même titre que les Danois. Les étudiants originaires des autres Etatsmembres de l'UE et du Liechtenstein ont aussi droit aux services médicaux d'urgence à condition de présenter le formulaire E111 dressé par les autorités de leur pays d'origine. Les étudiants originaires des autres pays n'ont pas droit aux services médicaux gratuits - en dehors des traitements hospitaliers d'urgence - et il leur est fortement recommandé de souscrire une assurancemaladie.

B. Etudiants avec carte de séjour

Les étudiants inscrits au Registre de l'Etat civil danois seront automatiquement couverts par le régime d'assurancemaladie danois après une période de six semaines. Les étudiants originaires des Etatsmembres de l'UE, de l'Islande, de la Norvège, du Liechtenstein, de la Suisse, de la Croatie, de la Slovénie, de la Turquie, du Maroc, du Québec et du Pakistan peuvent éviter cette attente s'ils sont couverts par l'assurancemaladie de leur pays et qu'ils en ont la preuve.

VI. Comment déposer une demande

S'il estime qu'il a de bonnes chances de remplir les conditions susmentionnées, l'étudiant s'adres sera de prime abord directement à l'établissement d'enseignement concerné pour faire reconnaître son diplôme comme y donnant accès.

En tout cas, quatre éléments doivent être pris en considération :

les critères linguistiques (voir chap. II.A) ;
le numerus clausus (voir chap. II.A) ;
la date limite (voir chap. II.A) ; et
la carte de séjour (voir chap. III).

VII. Allocations et bourses d'études

Les établissements d'enseignement danois n'ont en général pas les moyens d'offrir un soutien financier ou des bourses d'études aux étudiants non danois.

Les étudiants des Etatsmembres de l'UE et des autres pays qui participent aux programmes Socrates/Erasmus et Leonardo da Vinci peuvent demander des allocations spéciales d'échange et de mobilité pour suivre des cours reconnus pendant une certaine période (3 à 12 mois). Les étudiants des autres pays nordiques, des pays baltes et d'un certain nombre de pays de l'Europe centrale et orientale ont d'autres possibilités,à savoir les programmes Nordplus et Tempus. Les étudiants sont invités à s'informer sur ces possibilités auprès de l'établissement de leur pays d'origine.

Il existe à l'intention des étudiants et des chercheurs étrangers, venant de pays avec lesquels le Danemark a passé un accord bilatéral, un nombre limité de bourses danoises. Ces bourses ne sont accordées que pour de courtes périodes (4 à 9 mois) en complément d'une formation que le candidat a reçue ou est en train de recevoir ailleurs. Elles ne peuvent être accordées pour suivre un cours de danois élémentaire. Toute demande de bourse danoise devra être transmise par l'intermédiaire des autorités du pays d'origine du candidat.

Il existe des possibilités particulières de soutien financier pour les travaux de thèse et la coopération scientifique, mais uniquement pour des séjours de durée limitée. Les scientifiques désirant se rendre au Danemark dans le cadre de la préparation d'une thèse ou de travaux scientifiques sont invités en premier lieu à prendre contact avec leurs collègues au Danemark. Au niveau postdoctoral, il y a des possibilités de soutien financier par le biais des programmes de l'UE tel que le programme TMR (Formation et mobilité des jeunes scientifiques). Pour plus de renseignements, s'adresser à l'Académie des chercheurs du Danemark (Forskerakademiet : voir liste d'adresses).

 

This text was published by the Royal Danish Ministry of Foreign Affairs

Royal Danish Ministry of Foreign Affairs,
Department of Information,
Asiatisk Plads 2,
DK-1448 Copenhagen K, Denmark
Text: Secretariat of the Danish Rectors' Conference
Editor: Flemming Axmark
Text editing: David Breuer
Layout: Kay Rasmussen
Printers: A.O., Copenhagen
Production: BJ, Frb., 2700
This text may be reproduced with or without indication of source
Printed in Denmark 1997

 

texte1