BTS/DUT/DEUST (Bac+2)

Au sein du système d’enseignement technique français,trois filières de formation mènent à un diplôme national de niveau III, après deux ans d’études post-bac.

Dépendant des lycées (BTS) ou des Universités (IUT, DEUST), ces cursus ont des modalités et des débouchés qui diffèrent, permettant de s’insérer directement dans le marché de l’emploi ou de prolonger ses études dans des formations délivrant des diplômes de niveau I et II.

Le BTS: brevet de technicien supérieur

Le Brevet de Technicien Supérieur ou BTS est un diplôme national de l’enseignement supérieur français qui se prépare normalement en deux années après l’obtention du baccalauréat dans une Section de Techniciens supérieurs (STS).

Ce diplôme à finalité professionnelle est enregistré de droit au RNCP au niveau III et validé par 120 crédits ECTS : il confère à son titulaire une qualification de technicien supérieur.

Le BTS vise l’entrée immédiate dans la vie active, mais une poursuite d’études peut être envisagée.

L’obtention du diplôme se fait sur examen. Contrairement au baccalauréat il n’y a pas d’épreuve de rattrapage pour ceux qui obtiennent une note légèrement inférieure à la moyenne requise (10/20).

Il se prépare au choix :

  • en formation initiale par la voie scolaire classique dans un lycée public ou un établissement d’enseignement privé, pendant une durée de deux ans, après le baccalauréat , ou par la voie de l’apprentissage
  • ainsi que par la formation professionnelle continue avec la possibilité de bénéficier de la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) pour tout ou partie des épreuves de l’examen associé au diplôme. Cette voie nécessite de justifier de 3 ans d’expérience professionnelle du niveau du diplôme visé.

Il existe plus d’une centaine de spécialités se déclinant selon 4 secteurs : 

  • secteur de la production
  • secteur de l’agriculture et de l’environnement
  • secteur maritime
  • secteur des services.

Liste des diplômés de l’enseignement technologique et professionnel (édition 2017)

Liste des diplômés de l’enseignement technologique et professionnel (édition 2016)

La création, l’actualisation ou la suppression de ces spécialités s’effectuent au sein des Commissions Professionnelles Consultatives (CPC), instances où employeurs, salariés, pouvoirs publics et personnalités qualifiées se concertent et donnent leur avis.

Les BTS (comme tous les diplômes professionnels) sont construits selon la même architecture comprenant :

  • le référentiel des activités professionnelles
  • le référentiel de certification qui définit les compétences professionnelles et générales dont le candidat doit faire la preuve en fin  de cursus pour se voir attribuer le diplôme
  • le règlement d’examen qui fixe les modalités de certification
  • la période de formation en milieu professionnel

Il est possible après un BTS dans les domaines d’activités des secteurs de la production et de l’agriculture de poursuivre des études en vue de préparer une licence professionnelle ou un diplôme d’ingénieur. 

En savoir plus :

  1. liste des spécialités de BTS préparant à la poursuite d’études scientifiques et techniques
  2. préparer une licence professionnelle (domaine sciences et techniques) après un BTS
  3. préparer un diplôme d’ingénieur après un BTS

retourner en haut de la page

Le DUT : diplôme universitaire de technologie

Le DUT est un diplôme national de l’enseignement supérieur français qui se prépare normalement en deux années (1 an sous certaines conditions) après l’obtention du baccalauréat, dans un IUT, au sein des universités.

Ce diplôme à finalité professionnelle est enregistré de droit au RNCP au niveau III et validé par 120 crédits ECTS : il confère à son titulaire une qualification de technicien supérieur.

Le DUT vise soit, l’entrée immédiate dans la vie active, soit, de plus en plus souvent, la poursuite d’études courtes (licence professionnelle) ou longues (master ou diplôme d’ingénieur pour les DUT du secteur industriel).

L’obtention du DUT se fait par contrôle continu.

Il se prépare par la formation initiale sous statut scolaire ou par l’apprentissage, ainsi que par la formation professionnelle continue avec la possibilité de bénéficier de la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

L’enseignement est assuré dans 24 spécialités de DUT qui se déclinent selon 6 secteurs d’activités :

  • sciences industrielles, matériaux, contrôle
  • chimie, biologie, procédés industriels
  • construction, énergie, sécurité
  • informatique, génie électrique et informatique industrielle, réseaux et télécommunications
  • communication et médiation
  • administration, gestion, commerce

Les programmes de ces spécialités sont définis au niveau national dans le cadre de commissions pédagogiques : l’ensemble de ces programmes ont été rénovés en 2013.

La majorité des titulaires d’un DUT dans les spécialités scientifiques et techniques poursuivent leurs études en vue de préparer :

  • en un an, une licence professionnelle
  • ou en trois ans un diplôme d’ingénieur ou un diplôme national de master (3ème année de licence et  cursus master).

En savoir plus :

  1. fiches des diplômes de DUT
  2. liste des spécialités de DUT préparant à la poursuite d’études scientifiques et techniques
  3. préparer une licence professionnelle ou générale (domaine sciences et techniques) après un DUT
  4. préparer un diplôme d’ingénieur après un DUT

En savoir plus –  Retourner en haut de la page

Le DEUST, diplôme d’études universitaires scientifiques et techniques

Souvent associé au DUT ou au BTS, le DEUST (Diplôme d’Etudes Universitaires Scientifiques et Techniques) est un diplôme de premier cycle à vocation professionnelle qui se prépare en deux années après l’obtention du baccalauréat à l’université.

La formation a pour but l’acquisition de connaissances universitaires de base et d’une qualification professionnelle (la plupart du temps par des stages).

L’entrée en DEUST se fait après le baccalauréat par une procédure de sélection spécifique.

Le DEUST est un diplôme national de l’enseignement supérieur enregistré de droit au RNCP au niveau III et validé par 120 crédits ECTS.

Il se prépare par la formation initiale sous statut scolaire ou par l’apprentissage, ainsi que par la formation professionnelle continue

En savoir plus –  Retour en haut de page